Accueil > Datamining > Le Data Mining Bête noire du Poker

Le Data Mining Bête noire du Poker

écrit par René Lefebure

24 avr

Néophytes du Data Mining ou joueurs de poker en ligne, cet article peut vous intéresser.
La nouvelle est tombée ce week-end sur Poker News :

« Dans ce billet d’opinion, Rich Ryan, journaliste à PokerNews, explique pourquoi le data mining est à son avis bon pour la communauté du poker mais mauvais pour les joueurs. Il donnerait un avantage indû à certains d’entre eux et découragerait les mauvais en les faisant fuir des tables. Voici ses explications.

Mise en situation

Joueur A : “Nice hand. fish.”
Joueur B : “Fish??? C’est moi que t’appelles un fish? LOL”
Joueur A : “T’as perdu 2.000$ sur
ce site. T’es qu’un fish.”
Joueur B : “Comment tu sais ça???”
Combien de fois avez-vous déjà été témoin d’ue conversation similaire sur la tchat box d’une room de poker en ligne ? Des dizaines de fois ? Des centaines ?
Il est parfois difficile de se mettre dans les souliers de quelqu’un d’autre, surtout si on est un joueur de poker gagnant et bien informé, mais essayez d’imaginer que ce soit vous, le joueur B. Vous êtes prof au collège et chaque mois vous déposez 200$ sur votre site de poker favori pour disputer quelques Sit&Go. Une fois de temps en temps, lorsque vous vous en sentez le courage, vous tenter des satellites pour accéder aux gros tournois du dimanche. Une fois, vous avez même gagné un siège mais, durant le second Level, quelqu’un a craqué vos As avec .
Il y a peut-être eu – ou peut-être pas – un , un et un au flop.
Lorsque le joueur A vous agresse de cette façon, vous êtes généralement décontenancé. Comment ce type sait-il combien j’ai perdu ? Est-ce que ça fait vraiment autant ? Et qu’est-ce que ce gars peut savoir d’autre sur mon compte ? Mince, j’aurais pu m’acheter une nouvelle télé ou partir en voyage avec ma copine pour ce prix-là. Je devrais peut-être arrêter de jouer autant.

« Don’t teach the fish ! »

Tout d’abord, mon conseil à tous les joueurs qui prennent ce jeu au sérieux : arrêtez de faire de la provoc’ inutilement. Si vous jouez pour le plaisir ou avec des amis, ok, faites ce que vous voulez. Mais si vous essayez vraiment de gagner et de trouver le moindre spot possible, il est contre-productif d’aider ainsi vos adversaires. Et, croyez-le ou non, informer un joueur de sa médiocrité, lui expliquer qu’il a mal joué une main ou lui démontrer que ses stats sont très mauvaises peut en fait l’aider. Dans notre exemple, le joueur B n’aurait jamais remis en jeu sa manière de jouer si le joueur A s’était abstenu de lui en faire la remarque.
On prend tous des bas beats, ça arrive. Apprenez à vivre avec.
Le problème du data mining
Mais le plus gros problème n’est pas de crâner; c’est le data mining. Il y a quelques jours, Pokerstars a envoyé une mise en demeure à Poker Table Ratings (PTR), arguant du fait qu’il violait les termes & Conditions de Stars. Lee Jones, en charge des Home Games sur la room, l’a ainsi expliqué à PokerNews : “Nous pensons qu’un joueur de poker ne devrait pas bénéfcier d’autres informations sur un joueur que celles issues des mains qu’il a déjà disputées contre lui.”
Jones a aussi ajouté : “Cela fait deux ou trois ans que nous sommes sur ce dossier — ce n’est pas un effort récent. Nous allons rendre la vie de PTR très difficle ».
PTR a décidé de plier — ils ne fourniront plus de données de PokerStars, évitant aini une bataille juridique. Sur leur blog, une ligne ressort particulièrement du message qu’ils ont posté mercredi : « Nous nous conformerons à la mise en demeure de PokerStars, même si nous ne croyons pas desservir la communauté du poker en ligne”.
« Locke », l’auteur de ce blog, a astucieusement choisi les mots “communauté du poker”. C’est vrai que de nombreux fans – et des membres des médias – utilisent PTR et d’autres sites de data mining pour pouvoir facilement suivre Isildur1, Tom Dwan et les autres stars du poker en ligne et que c’est une bonne source pour savoir précisément qui gagne ou qui perd à tel ou tel niveau d’enchères. Mais ce qui est en cause, ce n’est pas la communauté du poker, ce sont les joueurs.
Quand des joueurs perdants se rendent compte de leur horrible taux de gain, ils s’en vont. Et ça affecte négativement l’écosystème. Inversement, les joueurs gagnants trouvent moins d’action parce que leurs adversaires peuvent voir combien ils ont déjà gagné, même en n’ayant jamais joué contre eux. Personne ne profite de cette situation, sinon les mauvais joueurs.


Les HUD, dispensables mais inévitables

Dans un monde parfait, il n’y aurait pas de data mining du tout— et pas de heads-up displays (HUD) pour les multi-tableurs fous. Est-ce que c’est faisable ? Non, les joueurs de poker sont trop futés et ils trouveront toujours un moyen de contourner le système. Même si vous vous contentez de récupérer les données des tables sur lequelles vous jouez, je pense toujours que vous en tirez un avantage injuste. J’ai déjà joué des milliers de mains contre mes copains de lycée mais je serais bien incapable de vous donner leurs pourcentages de « fold to 3-bet”. Ca demanderait un effort de concentration bien trop intense à la table et c’est ce qui me distingue des joueurs de poker gagnants.
Les joueurs ne devraient pas être récompensés à cause d’un simple programme informatique ; ils devraient
être forcés à observer de visu les tendances qui se dégagent de la table. Les HUD peuvent transformer de mauvais joueurs en bons joueurs mais c’est de la triche.
Revenons maintenant à notre scénario initial. Si le joueur B voyait quelqu’un utiliser un HUD, quel genre de questions se poserait-il à votre avis ? Comment se fait-il que ce mec ait accès à toutes mes statistiques ? Est-ce que c’est de la triche ? C’est bel et bien autorisé par le site de poker en ligne ?

Donnons les mêmes chances à chacun

Tout ce que je veux, c’est que chacun dispose des mêmes chances de départ. Rien de plus. Mais rien de moins. Si neuf joueurs s’asseyent à la même table de poker en ligne, je veux qu’ils voient tous exactement la même chose. A moins évidemment que certains préfèrent afficher leurs cartes en deux couleurs plutôt qu’en quatre. Et si la majorité des joueurs se prononce en faveur des HUD, alors le site de poker en question devrait simplement fournir des HUD à tout le monde. Ca, ce serait juste.
Il n’y a pas de place dans le poker pour des sites tiers de data mining. Si vous n’êtes pas à la table, qu’est-ce qui vous donne le droit de savoir qui a gagné, qui a perdu et combien ? Ne donnez pas un avantage indû aux mauvais joueurs et ne faites rien pour limiter l’attrait de ce jeu. Dites non aux sites de data mining. »

Lire plus.

Pas encore de commentaire

Faire un commentaire