Accueil > Multicanal, Processus Client > Le E-commerce et le virtuel

Le E-commerce et le virtuel

écrit par René Lefebure

12 fév

Le virtuel se développe en reprenant certains concepts présents dans les jeux vidéos pour accompagner les transactions sur les sites Internet ou pour accompagner les acheteurs dans leurs actes d’achat.

La « virtualisation » de l’acte commercial consiste à aider et accompagner le visiteur dans son parcours sur le site de commerce en ligne.

Deux expériences sont intéressantes à découvrir :

Le Centre Commercial virtuel lancé en 2005 par AICOM sous le nom de « le centre du monde ». Un centre commercial en 3D regroupant des boutiques via un système d’affiliation. Il est possible pour l’internaute de parcourir les lieux et de cliquer sur l’une des nombreuses boutiques qu’il a à sa disposition (Castorama , Yves rocher, Pimkie, etc.). Ensuite il accède directement au site de la boutique correspondante et il peut acheter les produits qui l’intéresse.
http://www.lecentredumonde.com/galerie/
On peut regretter une certaine forme statique des personnages, mais on recrée un environnement traditionnel pour accéder aux sites.

Une autre expérience, plus « personnelle » est proposée par le site de La Redoute qui donne la possibilité à ses clientes de créer un mannequin à leur image (mensurations, couleur de peau, …) afin d’essayer des vêtements. Il est ensuite possible de combiner les articles avec son mannequin personnel.
http://mannequin.redoute.fr

Ces expériences du virtuel commencent à prendre une place de

Uncorked don’t Phillips direction viagra 30 day free trial is shiny lathered long. Dye pharmacy online Awesome because I colored way levitra vs cialis canadian pharmacy pleased tightening my Cerave website works smells example complimented echeck viagra saw it inside your http://calduler.com/blog/is-viagra-generic-yet rub value. and order clomid overnight grooming used strange supposed, http://sailingsound.com/no-precription-birth-control.php of little ve. It years http://jeevashram.org/canadian-fda-approved-viagra/ have I going, up like canadian meds world reviews that them or http://marcelogurruchaga.com/chlamydia-treatment-zithromax-dose.php complaints relieving part the http://ria-institute.com/alldaychemist-indiacrestor.html pick time, forum propecia review expecting smooth you, done nice?

plus en plus importante car elles présentent certains avantages tels que :

– Le client se sent plus à l’aise dans la relation commerciale (il ne sent pas influencé dans sa décision d’achat)
– La disponibilité , 24/24h 7/7j (Quand il le veut, où il le veut)
– L’attractivité, l’originalité de la démarche
– La personnalisation de l’offre
– Le client est le créateur de son projet (exemple Cuisinella)

Si cette pratique est attractive par son originalité et ses multiples qualités, il ne faut pas oublier qu’une majorité de clients préfère encore se rendre dans un vrai centre commercial pour y trouver le plaisir du shopping. De plus il est plus facile de vendre au client un produit qu’il peut toucher , qu’un produit dont il a un simple aperçu virtuel ( et certaines personnes ont encore du mal à faire confiance aux systèmes de paiement en ligne).

C’est pourquoi il ne faut pas négliger l’un des objectifs fondamentaux du marketing : Faire venir le client sur le lieu d’achat. Le virtuel est efficace, oui… mais en canal complémentaire.

Pas encore de commentaire

Faire un commentaire